Survive for Thinness

[Livre] Justine - Ce matin j'ai décidé d'arrêter de manger

Résumé du livre :


Justine raconte comment, à 14 ans, elle a commencé un régime pour "être belle" et a été prise dans une spirale infernale qui lui a fait perdre 36 kilos. Hospitalisée, à bout de forces, Justine est nourrie à l'aide d'une sonde pendant des mois, mais elle rechute, plusieurs fois. La boulimie prend le relais de l'anorexie. Épuisée physiquement et fragilisée psychologiquement, elle doit interrompre sa scolarité. Aujourd'hui'hui, à 17 ans, Justine a retrouvé l'espoir et l'équilibre. Elle témoigne pour que cesse l'horrible dictature de la minceur et lance un cri d'alarme contre ceux qui érigent l'anorexie en valeur morale. C'est une jeune fille courageuse qui combat désormais pour la vie des autres adolescents.


Critique sur le livre :


Témoignant de son calvaire, Justine nous invite à une véritable incursion dans la tête d'une anorexique. Elle met à nu ses pensées, et nous livre, avec une impressionnante honnêteté, aussi bien son involontaire mauvaise foi des débuts, son inconscience du danger au moment où elle tombe dans cette spirale infernale, que le désespoir des moments où elle en prend conscience, tout en ne pouvant plus faire marche arrière, prise au piège de la maladie. On suit avec elle, sans pouvoir le comprendre, le subtil passage entre "je vais bien, je ne suis pas malade, juste au régime" et "ça ne va pas, il faut que ça s'arrête".
L'ouvrage nous permet ainsi de mieux connaître cette maladie, d'en découvrir toutes les conséquences, souvent ignorées. Il ne fait pas silence sur les détails les plus sinistres de la maladie et nous fait prendre conscience de l'horreur de l'anorexie.
Mais au-delà d'un compte-rendu factuel, d'un simple témoignage, Justine fait un véritable travail d'auto-analyse, et ses tentatives de compréhension des causes de son mal sont d'une profondeur et d'une lucidité qui ne peuvent que nous toucher. Lorsqu'elle revient sur elle-même, sur son enfance, sur ses blessures, sur ce qui l'a conduite à l'enfer des troubles alimentaires, c'est toujours avec une franchise désarmante.
Le récit est intéressant, construit, bien écrit. Et l'on n'admire pas seulement son aisance dans l'écriture, ou son efficacité testimoniale, mais aussi son attitude, sage, mature, face à cette maladie dont beaucoup ne reviennent pas. Plus que pour elle-même, c'est pour les autres qu'elle témoigne, pour que la tyrannie de la maigreur cesse, et surtout cesse de faire des victimes, et on ne peut qu'espérer que son message sera entendu.


Extraits du livre :


"C'est un dimanche comme tous les dimanches depuis le mois de novembre 2003."


"Désormais, je ne compterai plus que les minutes de bonheur gagnées, les heures de plaisir récupérées, les journées accumulées, les semaines, les mois de résistance."

"Ce n'est pas moi qui ai voulu ça, c'est une autre dans ma tête, un petit diable qui me fait faire tout le contraire de ce que je veux. Et j'en ai vraiment marre de lutter contre lui. 
Je suis malade, je l'admets enfin.
Mais ce diable est un tyran sournois, mon ennemi intime.J'ai une double face : il y a la Justine qui veut s'en sortir et, au moment des repas, devant l'assiette, la Justine qui écoute le tyran. Il me dit qu'il faut toujours, [... ]"




11/04/2010
0 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour